Conventions de nommage et d’écriture de code en programmation

Twitter
LinkedIn
Facebook
Mail
4 conventions de nommage en programmation : Camel case, Pascal case, kebab case, snake case et underscore case.
4 conventions de nommage en programmation : Camel case, Pascal case, kebab case, snake case et underscore case.
4 conventions de nommage en programmation : Camel case, Pascal case, kebab case, snake case et underscore case.
4 conventions de nommage en programmation : Camel case, Pascal case, kebab case, snake case et underscore case.

Explications avec exemples des 4 conventions de nommage en programmation les plus rependues : Camel case, Pascal case, kebab case, snake case et underscore case.

Les conventions de nommage homogénéisent de code, ce qui à pour avantages de permettre aux développeurs de trouver plus facilement les noms utilisés dans un projet (aussi bien pour les nommer que pour les appeler) ainsi que de collaborer plus facilement quand un code est écrit à plusieurs. Dans tous les cas, il est conseillé de ne pas utiliser d’accents ou de caractère spéciale (sauf cas spécial, comme le framework jQuery qui utilise le symbole du dollar « $ » pour nommer sa class principal).

Le Camel case

Convention : les mots sont liés sans espace. Chaque mot commence par une majuscule à l’exception du premier.

Exemples : monNomDeVariable, monUrl

C’est surement la convention la plus utilisée. On la retrouve en JavaScript, en Java, C++, C# et bien plus. C’est également la forme la plus rependu dans les hashtag Twitter. cette convention est aussi utilisée par certaine marque pour afficher leur appartenance au monde numérique comme c’est le cas pour eBay et iPhone. Quand on utilise des acronymes (URL, CSS, HTML, etc…) en Camel Case, seule la première lettre de ces derniers sont à mettre en majuscule.

Le Pascal case

Convention : les mots sont liés sans espace. Chaque mot commence par une Majuscule.

Exemples : MonNomDeVariable, MonUrl

Cette convention est utilisée dans le langage de programmation Pascal ou encore pour nommer les class en PHP.

Comme pour le Camel Case, seule la première lettre des acronymes sont à mettre en majuscule. Cette convention est aussi utilisée par certaine marques pour communique un aspect novateur comme PlayStation, QuickTime ou MasterCard.

Le Kebab case ou Spinal case

Convention : les mots sont en minuscule et sont liés par des tirets (-).

Exemples : mon-nom-de-variable, mon-url

Le kebab case est conseillé pour écrire les URL ainsi que pour nommer les images, PDF et autres fichiers à destination du web. En programmation, il sert par exemple à nommer les class et ID dans le code HTML et CSS.

Le nom Kebab case fait en réalité référence aux brochettes bien plus qu’au kebabs en eux même, comme une brochette de mots faite de tirets. Quant à Spinal case, il fait référence à la colonne vertébral.

L’Underscore case ou Snake case

Convention : les mots sont en minuscule et sont liés par des undescores (tiret bas : _).

Exemples : mon_nom_de_variable, mon_url

L’underscore case, aussi appelé snake case, est utilisée en PHP, en Ruby ou encore en Phyton. Il existe une variante de cette convention. Nommée screaming snake case, qui consiste à mettre tous les mots en majuscule, toujours séparés par des underscore (Exemple : MON_MON_DE_CONSTANTE). On retrouve cette forme dans les noms de constantes en PHP ou encore pour nommer les exceptions en ADA.

Conventions de programmation sous WordPress

Vous pouvez retrouver les conventions et bonnes pratique de la programmation pour les thèmes, les extensions et le core WordPress documentés dans le codex.

 

Julien MA Jacob
Développeur WordPress
Passionné par le web et la programmation avec toujours plein de projets en tête